rogerragonneau: dirty old town
rogerragonneau: « En passant ma main sur la tête du chien, je remarquai qu’elle tremblait. Putain, pensai-je, faut-il toujours que les choses se barrent en couille? » Rodolphe Barry - Nora 7:37 -
rogerragonneau: So good, so fresh
rogerragonneau: stay under...
rogerragonneau: J’avoue j’en ai bavé pas vous...
rogerragonneau: avant le café...
rogerragonneau: Paris 05:57am
rogerragonneau: Paris 5h58 am
rogerragonneau: so many roads...
rogerragonneau: lost in the night
rogerragonneau: no regrets
rogerragonneau: un croissant pas ordinaire...
rogerragonneau: café...
rogerragonneau: Ombre et lumière (Tribute to Josef Sudek)
rogerragonneau: à sua saúde
rogerragonneau: it’s probably me
rogerragonneau: supremo, intensity: 10
rogerragonneau: pour la chaleur, on verra plus tard...
rogerragonneau: Crazy Heart...
rogerragonneau: « Elle entendit l’eau de pluie déferler dans un ruisseau. Elle se dressa sur la pointe des pieds et colla sa bouche à l’oreille de Tucker. « - Oui, murmura-t-elle. Oui, je le veux. » Chris Offutt - Nuits appalaches -
rogerragonneau: « Peu de temps après j’ai acheté mon premier Smith et Wesson, un 38 spécial. C’était le Far West, et ça l’est toujours! Je l’ai payé vingt-cinq dollars, sans compter les munitions, dans un bouge pour camionneurs. « Keith Richards -Life-
rogerragonneau: too late...
rogerragonneau: « - Alors pourquoi tu ne me regardes pas? Il fixa le goudron ramolli par le soleil de midi. Un brin d’herbe pointait au milieu d’une empreinte de pas. Il entendit le coulicou de nouveau/ - Parce que, dit-il/- Parce que quoi?/- Parce que tu es jolie. »
rogerragonneau: une histoire de rédemption...les plus belles
rogerragonneau: sunday morning...