rogerragonneau: Café matinal...très matinal
rogerragonneau: Crosstown Traffic
rogerragonneau: la maison près de la rivière
rogerragonneau: « Souvent, j’ai accompli... » #3
rogerragonneau: « Souvent, j’ai accompli, de délicieux voyages... » #2
rogerragonneau: « Souvent, j’ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot. » Honoré de Balzac #1
rogerragonneau: « Si vous avez vraiment pitié de moi, débarrassez-moi de mes souvenirs, de ma sensibilité, et laissez-moi sombrer dans le néant. Sinon, écartez-vous de moi, et laissez-moi seul dans mes ténèbres. » Mary Shelley -Frankestein ou le Prométhée moderne-
rogerragonneau: « Si tu es au fond du trou, arrête de creuser. » proverbe tzigane
rogerragonneau: Parisian subway
rogerragonneau: the shop around the corner
rogerragonneau: I’m in a Paris state of mind
rogerragonneau: Tribute to Saul Leiter
rogerragonneau: « Soul » Leiter...
rogerragonneau: au ch’ti bonheur
rogerragonneau: « Je voudrais bien qu’avec la couleur, on eût aussi peu à se gêner qu’avec la plume et le papier. » Vincent Van Gogh
rogerragonneau: « Paris valait toujours la peine, et vous receviez toujours quelque chose en retour de ce que vous lui donniez. » Ernest Hemingway -Paris est une fête-
rogerragonneau: « Si vous avez la chance d’avoir vécu jeune homme à Paris,où que vous alliez pour le reste de votre vie, cela ne vous quitte pas, car Paris est une fête. » Ernest Hemingway
rogerragonneau: en passant...
rogerragonneau: « Nous avions eu droit à un long automne clément pour l’ouest du Montana. » James Crumley -La danse de l’ours-
rogerragonneau: bientôt...
rogerragonneau: Travis: » - Et le type était...nettement plus vieux. Il était plutôt frustré et sauvage. Et elle était très belle, vous voyez? /Jane -Oui /Travis - Et ensemble ils transformaient tout en une sorte d’aventure, et elle aimait ça. » Paris-Texas
rogerragonneau: une vie de banlieue...
rogerragonneau: Parisian subway
rogerragonneau: « Des larmes de soulagement roulèrent sur ses joues. Était-il enfin libre? Était-il vraiment redevenu lui-même ? » Willy Vlautin -Ballade pour Leroy-
rogerragonneau: « Sois attentif au hasard, Piotr ! Prends le au sérieux. » Vassili Golovanov -Éloge des voyages insensés-
rogerragonneau: « Et si le fantôme, c’était moi ? » Patrick Modiano -Quartier perdu-
rogerragonneau: « le café était fort, très chaud et amer...j’ai soufflé dessus. » Hugues Pagan